Choisir son voyant.

Publicités dans la rue, les journaux, les magazines spécialisés mais aussi à la télévision et à la radio, nombreux sont les professionnels de la voyance à vous proposer leurs services. Mais lequel est fait pour vous ?

Avant toute chose, il est important de rappeler que la décision de choisir un voyant est un acte important : pensez au long terme, tout comme vous choisissez un médecin, un professeur ou un avocat compétent qui pourra vous suivre et vous épauler sur plusieurs années.

Souvenez-vous seulement que la relation voyant-consultant doit être harmonieuse, placée sous le signe de la confiance, sous peine de résultats décevants. Si vous ne ressentez pas cette affinité nécessaire, mieux vaut mettre un terme à la relation, quelles que soient la réputation et la renommée du professionnel.

Au début de la consultation soyez détendu!

Les premières minutes de consultation sont primordiales : c’est là que le voyant va essayer de se brancher sur votre fréquence. C’est pour cela qu’il est important d’être détendu, d’essayer de maîtriser son émotivité afin de minimiser les interférences. Dites-lui seulement ce qu’il est nécessaire qu’il sache pour vous aider, mais ne partez pas dans une discussion interminable sur tout ce qui vous ennuie ou vous rend malheureux dans la vie ; la qualité de ses visions (et donc de ses prédictions) s’en ressentirait fortement.

Ne vous fermez pas si le voyant vous annonce des choses à l’encontre de ce à quoi vous vous attendiez. Enregistrez un maximum d’informations, et pas seulement celles qui vous confortent dans une idée ou dans un état d’esprit. C’est là qu’intervient la véritable responsabilité du consultant : il faut être assez mûr et honnête envers soi-même pour concevoir qu’on puisse avoir fait fausse route, et que ce n’est pas forcément le médium qui s’égare. Il a un message à vous faire passer, sachez le décoder, plutôt que de le refuser en bloc sous prétexte que ce message vous paraît utopique, impensable, irréel. Dans tous les cas, ne vous attendez pas à ce que le praticien règle tous vos problèmes et vous donne toutes les solutions pour avoir une vie meilleure. Il n’est pas magicien, son rôle est d’éclairer les chemins de votre avenir : à vous ensuite de prendre la bonne route.

Après la consultation, le mot d'ordre doit-être: PATIENCE

Beaucoup de professionnels affirment qu’une date précise intervient très rarement dans les visions ; on parle plutôt en terme de saison, d’ambiance, de période. En revanche méfiez-vous de ceux qui vous indiquent que vous allez gagner au loto le 8 avril… Surtout, gardez bien en tête les conseils du médium. Il se peut que les jours, les semaines ou les mois venant lui donnent raison.

Evitez les consultations à la chaîne 

Bien sûr, ces quelques conseils perdent leur sens si vous succombez à une boulimie de consultations. Plus de 1 ou 2 consultations par an n'est en général pas nécessaire. Poser la même question plusieurs jours de suite à un ou plusieurs voyants ne sert à rien, sauf à vous embrouiller l’esprit. Après une consultation, essayez donc de prendre un minimum de recul, et laisser les signes du destin venir à vous, pour mieux les gérer émotionnellement et les maîtriser concrètement. Enfin, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de fatalité : quelle que soit la prédiction du voyant, bonne ou mauvaise, c’est vous qui dirigez votre vie. Ne cédez pas à la passivité. Restez acteur de votre propre existence…

 

 

tarologue numerologue psychologie numerologie aidé avenir voyante voyant tarot voyance médiumnité medium introduction blog consultation choisir son voyant

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau